En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Abattage, élagage et dessouchage, à Narbonne (11)


L'entreprise LM Jardins, située à Narbonne, dans l'Aude (11), effectue tous vos travaux d'élagage, d'abattage et de dessouchage.

Le rabattage de souche est conseillé pour faire disparaître visuellement toute trace d'arbres abattus, il permet d'abaisser à 20 cm sous terre la partie haute de la souche.

Il évite aussi les attaques d'insectes xylophages (termites et capricornes).

La dessoucheuse est un appareil compact qui peut intervenir dans la plupart des endroits du jardin.

L'élagage est une technique sylvicole consistant à réduire la longueur et le nombre des branches (inutiles, gênantes ou nuisibles) des arbres, des arbustes ou des haies.

L'élagage est utile, voire nécessaire, à de nombreux végétaux ligneux cultivés ou plantés, notamment en zone urbaine dense ou dans les petits jardins. Le manque de lumière, le vent, le poids des fruits, la glace et la neige, la délinquance sont sources d'un élagage naturel qui laisse souvent des traces, moignons ou blessures longues à cicatriser et susceptibles de pourrir ou de favoriser une maladie. Une taille artificielle bien faite peut limiter le pourrissement et accélérer la cicatrisation des blessures.
L'autoélagage est un processus naturel d'élagage (chute spontanée des basses branches d'un tronc, qui meurent quand leurs feuilles ne bénéficient plus d'un apport suffisant de lumière, sous la couronne ou la canopée).
On parle d'élagage doux quand l'élagueur utilise des outils légers et cherche à ce que son travail soit le plus discret possible. Les élagueurs doux sont généralement sensibilisés à la préservation des chauve-souris, des oiseaux, des organismes saproxyliques, à la santé de l'arbre (biodynamie, restauration des vieux fruitiers ou d'arbres remarquables). Ils utilisent des outils de diagnostic de dangerosité, dont par exemple la méthode SIA (analyse statique intégrée). Ils étudient les maladies émergentes et essayent de ne pas les propager (désinfection des outils, nettoyage du matériel).

Technique et métier d'élagueur

L'élagage est effectué avec des outils spécialisés pour sectionner proprement les parties non souhaitées de l'arbre. Il s'agit autant d'un art que d'une technique puisque l'expérience de l'élagueur entre en ligne de compte afin de laisser à la plante assez de bourgeons pour survivre et empêcher l'infection des zones coupées.
L'élagage dur (apparenté à l'émondage dans sa forme extrême) est aujourd'hui généralement pratiqué à partir d'une nacelle.

Le métier d'élagueur doux nécessite une bonne condition physique et une bonne connaissance de l'arbre. Des championnats régionaux et nationaux d'élagueurs existent, avec sensibilisation du public. Les méthodes d'évolution de l'élagage doux dérivent de celles de l'alpinisme, permettent aux intervenants d'explorer en toute sécurité l'ensemble de la couronne d'un arbre et de repérer avec une grande mobilité les différentes nuisances (bois mort, surcharges, doublons, champignons, chenilles, cavités, écorces incluses, etc.).
La règle de base de l'élagage est de couper au niveau d'une zone de pousse (près d'un bourgeon ou d'une autre branche). En coupant ailleurs, on induira la mort de la partie allant de la coupe jusqu'à la zone de pousse la plus proche. Cette partie, appelée "chicot" finira par pourrir et tomber mais avant cela, elle empêchera l'arbre de former un cal de cicatrisation à la surface de la coupe et deviendra un point d'entrée pour les insectes et les infections. Toutes les coupes doivent donc être propres et bien finies pour faciliter la cicatrisation.

Rôle

L'élagage est particulièrement nécessaire dans certaines situations comme :
  • alléger la charge des parties restantes de la plante,
  • supprimer les parties malades ou endommagées,
  • améliorer la production ou donner une forme artificielle à la plante. En sylviculture, on élague pour obtenir le plus long fût possible exempt de rameaux. En effet, chaque départ de branches produit des "nœuds" sur le tronc abaissant ainsi la valeur commerciale du bois.
  • éviter la casse sur les habitations ou l'accrochage des fils téléphoniques et électriques pour d'évidentes raisons de sécurité. Il faut également maîtriser la hauteur des arbres pour éviter qu'ils ne deviennent des géants ingérables.
Les tenants de l'émondage esthétique soutiennent que cela améliore la santé de la plante en concentrant la sève et en créant des structures plus robustes. Les opposants disent que cela expose la plante aux maladies et préconisent la forme naturelle.
Lorsque les branches des arbres ou des arbustes sont élaguées, la pousse des tiges ou du bois est stimulée. Lorsque les racines sont taillées, la production de bois se réduit au profit de celle des fruits.
Pour permettre la vie des organismes saproxylophages et des oiseaux, chauve-souris et autres communautés animales en dépendant, certains élagages ne cherchent pas à éliminer les zones mortes, mais simplement à garantir la sécurité du public et éventuellement à conserver un aspect naturel à l'arbre.

Période d'élagage

Il faut mettre à profit l'automne et l'hiver pour abattre, démonter ou soigner les arbres car la circulation de sève est ralentie et l’absence de feuilles permet une meilleure appréciation de l’état des arbres. Sauf pour certains arbres qui supportent mal les coupes ou un fort ensoleillement sur leurs troncs, par exemple pour les cerisiers (c'est aussi le cas pour tous les arbres fruitiers à noyaux) pour lesquels il est conseillé de couper les branches (avec modération) fin août début septembre et permettre ainsi une meilleure cicatrisation. L'élagage de printemps consiste généralement à couper les branches ayant souffert du gel (absence de feuille) sur des arbres supportant bien la coupe.
Applicable toute l'année, à l'exception des périodes de gel et de montée de sève, la taille d'entretien dite taille douce est elle réalisée :
  • dans le souci de préserver la silhouette caractéristique de chacun des sujets,
  • de répondre aux exigences physiologiques et biologiques de l'arbre
  • de lui offrir une plus grande espérance de vie en assurant à la fois vitalité et résistance aux attaques parasitaires (chirurgie arboricole)
La taille estivale des arbres stimule généralement la production de fleurs et de fruits, tandis que la taille hivernale provoque une augmentation du nombre de branches et de feuilles.